Province du Séno – Dans un contexte complexe, les activités de terrain du projet ISJF se déroulent vers les objectifs agréés avec les partenaires locaux

Ouagadougou - Le projet "Insertion et Stabilisation socio-économique des Jeunes et des Femmes (ISJF) dans la province du Séno" a démarré en 2017. Initialement confié par l'Union européenne au Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale (MAECI), à partir de 2019 le projet est géré par le bureau de Ouagadougou de l’Agence Italienne de Coopération pour le Développement (AICS).

Le projet se déroule dans la Province du Séno, avec une population de référence de presque 260.000 personnes, réparties dans six communes: Dori, Bani, Falagountou, Seytenga, Sampelga et Gorgadji, toutes bénéficiaires des interventions du projet.

Il s’agit d’un contexte complexe, caractérisé par les défis typiques de l’environnement aride, qui a connu ces derniers mois une détérioration remarquable des conditions de sécurité.

Le projet a comme objectif de contribuer à la stabilité régionale du Sahel, en s’attaquant aux causes profondes des déplacements forcés de populations et des migrations irrégulières et en accroissant les opportunités économiques, l’égalité des chances, la sécurité et le développement. À travers l’augmentation des productions agropastorales, la sécurisation foncière et la gouvernance locale des ressources naturelles, il vise à améliorer la résilience des ménages vulnérables. Finalement, le projet ISJF a aussi pour but d’augmenter les revenus des jeunes et des femmes par le développement d’activités génératrices de revenu et parallèlement renforcer le leadership féminin, la stabilité et la cohésion sociale.

Le partenaire financier est le Fond Fiduciaire d'Urgence de l’Union Européenne et, depuis 2019, l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement (AICS) est directement chargé de son exécution. Le projet a identifié quatre ONGs internationales pour la mise en œuvre de la plus part des activités du projet. Il s’agit de:

• Oxfam Intermòn (Espagne);
• Comunità Impegno Servizio Volontariato (CISV, Italie);
• Fédération Handicap International (France);
• Cruz Roja (Espagne).

Le Ministère de l’Agriculture et de l’Aménagement Hydraulique (MAAH), qui depuis longtemps travaille en synergie avec la Coopération Italienne dans différentes zones du Pays, est le principal partenaire institutionnel du projet. D’autres acteurs sont impliqués dans l’initiative, tels que les services techniques du développement rural et les six communes de la province du Séno.

Malgré les défis environnementaux et de sécurité, l'extraordinaire résilience des populations locales et des partenaires impliqués dans le projet a permis d'avancer dans la réalisation des activités, notamment l'excavation de puits, de forages et bassins d'eau, l'activation de points de eau pour l'élevage, la distribution d'ovins et de caprins, la création de périmètres irrigués avec des jardins maraichers et la formation de jeunes et de femmes dans la gestion de micro et petites entreprises.

European Trust Fund for Africa - EUTF
• EUTF - Insertion et Stabilisation Socio - Economique des Jeunes et Femmes dans la Province du Séno

Fare clic per aprire una mappa più grande

 

Photo: Cabinet Poda, Ouagadougou

 

“Bridging the gap”, un ponte europeo per una società più inclusiva della disabilità

Lancio ufficiale del progetto Bridging the Gap/Combler l’Écart

Ouagadougou - Il 22 febbraio 2018

La sede AICS nella capitale del Burkina Faso ha organizzato il lancio ufficiale del progetto Bridging the Gap/Combler l’Écart, iniziativa finanziata dall’Unione Europea e coordinata dalla fondazione spagnola FIAPP che punta a promuovere l'inclusione sociale della disabilità in cinque Paesi partner. L’Agenzia partecipa al cofinanziamento e interviene con azioni specifiche in Burkina Faso e Sudan.

Il lancio del progetto ha visto la partecipazione di oltre un centinaio di attori attivi nel settore della disabilità e dell’inclusione sociale. Tra le autorità che hanno espresso un sostegno all'iniziativa, il segretario di stato del Ministero senegalese della Donna, M.me Yvette Dembélé.

Nel corso dell’evento sono state presentate le linee generali del progetto ed è stato rinnovato l’impegno da parte delle autorità e dei partner locali alla realizzazione delle attività.

Fare clic per aprire una mappa più grande

Lancio ufficiale del progetto Bridging the Gap/Combler l’Écart

 

 

Il grande schermo di CinemArena in 18 villaggi del sud-est del Paese

Ouagadougou - Il 30 marzo scorso si è conclusa la terza campagna di CinemArena in Burkina Faso. L'iniziativa di sensibilizzazione itinerante è stata dedicata ai rischi e ai pericoli correlati alle migrazioni irregolari e alle possibili alternative.

La zona d'intervento della carovana è stata la “Région du Centre-Est”, dove ha toccato 18 villaggi rurali raggiungendo un pubblico di oltre 10mila persone. La partecipazione è stata ampia, non solo alle proiezioni dei film, ma anche alle fasi del dibattito che hanno seguito i video e gli sketch girati insieme ai giovani del villaggio durante la giornata.

In ogni tappa del suo percorso, anche questa edizione della campagna ha creato momenti di riflessione e di aggregazione sociale che sono stati molto apprezzati dalle comunità invitate a radunarsi davanti al grande schermo del camion di CinemArena.

Fare clic per aprire una mappa più grande